Le grand Tom en miniature

Tom Kristensen

Monsieur Le Mans, le pilote aux 9 victoires

A l’instar d’un Henri PESCAROLO ou d’un Jacky ICKX, Tom KRISTENSEN est entré dans la légende des 24 heures du MANS. Retour sur ses 9 victoires et ses montures… au 1/43

Affiche 24h du Mans 1997LE MANS 1997

Déjà  vainqueur l’année précédente, le JOEST RACING engage en 1997 une seule voiture, en LMP 850, la JOEST PORSCHE WSC #7 avec un équipage inédit: Michele ALBORETO, Stefan JOHANSSON et pour sa première participation le danois Tom KRISTENSEN. L’expérimenté ALBORETO qualifie la voiture en tête avec un chrono de 3’41’’. Longtemps dominée par les GT1 officielles PORSCHE, la #7 s’impose finalement et décroche le meilleur tour en course grâce au débutant Tom KRISTENSEN.

Au 1/43, c’est  le Portugais TROFEU qui, déjà auteur du vainqueur de l’année précédente, reproduit la voiture gagnante de 1997. Comme dans la réalité, ce n’est qu’une question de décoration par rapport à la WSC Porsche de 1996 et pour cette fin de 20ème siècle, le modèle est de très bonne facture. La décoration est complète, l’intérieur bien représenté, l’antenne en métal… Bien sûr, les jantes, les optiques ou les supports d’aileron n’ont pas la finesse d’aujourd’hui mais c’est sans honte que cette miniature peut encore trôner dans nos vitrines.

24 heures du Mans 2000LE MANS 2000

3ème et 4ème pour ses débuts en 1999, AUDI revient avec une toute nouvelle arme en LMP 900, la R8. Sur les 3 machines engagées, la #8 est confiée à 2 piliers de la marque, Frank BIELA et Emanuele PIRRO épaulés par un transfuge de chez BMW: Tom KRISTENSEN. Avec un temps de 3’36 ’’650 il place la #8 en deuxième position derrière la #9 de Mc NISH en 3’36’’124. La course sera menée jusqu’au bout par le trio AUDI offrant la victoire à la#8 et un second succès dans la Sarthe  pour Tom KRISTENSEN.

Pour l’édition 2000, c’est ONYX qui s’y colle, en nous proposant un modèle sans grands reproches et d’une belle tenue générale. La peinture argent est flatteuse, la déco, simple, est complète et bien posée. Les prises d’air naca mériteraient d’être plus creusées, les optiques plus nets, les pneus un peu moins bombés, mais on n’est plus très loin des standards de fabrication qui vont s’imposer par la suite…

Affiche_24h_mans_2001LE MANS 2001

4 AUDI sont engagées en 2001, 2 nouvelles R8 officielles et 2 modèles 2000 pour le Champion Racing et le Johansson Motorsport. L’équipage vainqueur de 2000 est reconduit sur la #1(Frank BIELA, Emanuele PIRRO, Tom KRISTENSEN). Pour quelques 100èmes KRISTENSEN place sa voiture en 2ème place sur la grille, CAPELLO obtenant la pôle sur l’AUDI #2. Malgré des pluies diluviennes, la #1 aura mené de bout en bout et s’impose devant sa sœur d’écurie, le podium étant complété par la toute nouvelle BENTLEY EXP SPEED 8.

Les années Minichamps… Imposant un haut niveau de qualité, le fabriquant  germanique nous gratifie en 2001 d’une très belle reproduction du doublé vainqueur dans un coffret ou les 2 AUDI franchissent la ligne d’arrivée. Peu de reproches pour ces très belles miniatures, seules les antennes peuvent s’affiner et l’application du décal d’aileron s’améliorer.

Affiche_24h_mans_2002LE MANS 2002

3 AUDI officielles sont engagées en 2002, la #1 reconduisant l’équipage vainqueur de 2001 et une R8 version 2001 pour le Team Goh International. Cette année voit aussi l’engagement d’une VAILLANTE et d’une LEADER pour les besoins du film MICHEL VAILLANT… Sans réelle surprise, les 3 AUDI trustent les premières places et comme en 2001, KRISTENSEN place sa voiture en 2éme place derrière CAPELLO sur l’AUDI #2. Triomphe AUDI et victoire pour la #1… mention spéciale pour cette étonnante petite MG EX 257 LM se hissant un moment à la 3éme place.

2002, Minichamps toujours pour une miniature qui comme dans la réalité ne diffère guère du modèle de l’année précédente (aéro arrière, une naca en plus, déco légèrement différente). Mêmes qualités et petits reproches. A apprécier tout particulièrement la reproduction impeccable du poste de pilotage.

Affiche_24h_mans_2003LE MANS 2003

Pas d’AUDI officielle en 2003, une partie du staff technique migre chez le Team BENTLEY qui engage 2 SPEED 8. Tom KRISTENSEN compose l’équipage de la #7 en compagnie de Rinaldo CAPELLO et Guy SMITH. Pôle pour KRISTENSEN en 3’32’’ devant la #8. 73 ans après sa 5éme victoire, la SPEED 8 succède à la SPEED 6 et l’emporte. La #7 a dominé de bout en bout laissant à la #8 la 2éme place et le meilleur tour en course grâce à Johnny HERBERT.

AUDI cède sa place à BENTLEY mais c’est de nouveau Minichamps qui reproduit la belle anglaise. La peinture verte et la décoration caractéristique de la marque sont bien exécutées, la ligne élégante de cette voiture fermée bien réalisée… Comme souvent chez ce fabriquant, on regrettera le manque de finesse de l’essuie-glace ou des antennes… On devient difficile!

Affiche_24h_mans_2004LE MANS 2004

4 AUDI sont présentes dans 3 écuries privées, la #2 du Champion Racing, les #8 et #88 du Team Veloqx et la #5 Team Goh dont l’équipage regroupe Tom KRISTENSEN, Rinaldo CAPELLO et Seiji ARA. A noter Pescarolo Sport qui engage 2… PESCAROLO. KRISTENSEN qualifie la #5 en 4éme position derrière les 2 voitures du Team Veloqx et l’étonnante ZYTEK #22. Au bout d’une course âprement disputée, l’AUDI Team Goh #5 monte sur la plus haute marche devant les AUDI #88 et #2, la PESCAROLO finissant 4éme.

Affiche_24h_mans_2005LE MANS 2005

Exit le Team Goh, Tom KRISTENSEN en compagnie de Marco WERNER et JJ LEHTO se retrouve sur une des 2 AUDI du Champion Racing, la #3. Aux essais, ce sont les PESCAROLO qui décrochent la première ligne, Emmanuel COLLARD établissant un 3’40’’715. L’ AUDI #2 de Mc NISH, 3éme, est à plus de 3’’ et KRISTENSEN ne peut faire mieux qu’une 8éme position à plus de 4 ’’… On y a cru à une victoire de la PESCAROLO #16, mais au final elle se classe 2éme entre les deux AUDI du Champion Racing. 7éme titre pour Monsieur Le Mans … 6éme d’affilé depuis 2000.

D’un rapport qualité/prix toujours intéressant, c’est à Ixo que l’on doit la reproduction de ces 2 vainqueurs. Un modèle quasi identique (emplacement de l’ ouïe d’évacuation d’air latérale) à la décoration prés ou le plus grand reproche est la représentation assez grossière de l’aileron arrière qui handicape la silhouette générale de la voiture. Les peintures et décoration sont exactes les optiques proprement réalisés… un bon compromis… pour les moins exigeants.

Affiche_24h_mans_2008LE MANS 2008

De retour officiellement depuis 2006 avec une nouvelle arme, AUDI et sa R10 TDI se sont imposés en 2006 et 2007, malgré l’acharnement de PESCAROLO et l’arrivée de PEUGEOT et sa 908 HDI. 3 R10 sont engagées, la #2 reconduit pour une 3éme fois l’équipage KRISTENSEN, CAPELLO et Mc Nish . PEUGEOT et ses 908 dominent les essais, reléguant la première AUDI ( la #2 ) en 4éme place à plus de 5’’ du meilleur temps absolu de Stéphane SARRAZIN: 3’18’’513… La course sera plus compliquée pour PEUGEOT et la première place du podium  revient à l’AUDI #2 de KRISTENSEN, CAPELLO et Mc Nish.

Spark s’est maintenant imposé en spécialiste du Mans et reproduit une bonne partie du plateau de chaque édition. Les formes tourmentées de la R10 TDI sont superbement restituées, les différents éléments aéro sont très finement réalisés, la photo-découpe amplifiant le réalisme. On remarquera la finesse des antennes, des grilles sous les feux arrières, des miroirs des rétroviseurs, le lumignon rouge indiquant la position dans la catégorie…  Une superbe pièce.

Affiche_24h_mans_2013LE MANS 2013

PEUGEOT vainqueur en 2009 et démissionnaire en 2012, TOYOTA est le nouveau challenger face à la R18 e-tron de AUDI. 3 voitures sont engagées, la #2 pour KRISTENSEN et Mc Nish épaulés par Loïc DUVAL, CAPELLO désormais retraité.  C’est DUVAL qui place sa R18 en pôle devant ses deux sœurs d’écurie, les TS030 de TOYOTA restant à l’affut. La course verra la victoire de l’AUDI #2, la TOYOTA #8 et L’AUDI #3 complétant un podium marqué par la disparition en course du pilote Allan SIMONSEN. ET de 9 pour Monsieur LE MANS.

Une reproduction qui mérite tous les superlatifs. Spark a fait fort en miniaturisant ce monstre aux formes et à la décoration particulièrement ciselées, On n’a de cesse de l’admirer sous tous les angles… un must

Sur le même sujet...